Les Etats Unis en voie de tiers mondisation

dorothea-lange-great-depression2

Le 6 novembre dernier, les statistiques américaines faisaient état d’un taux de chômage de 5 %, un niveau considéré comme étant celui du plein emploi.

Les Etats Unis sont ils donc sortis de la crise ?

Les choses ne sont pas aussi simples et une donnée statistique ne veut rien dire sans une bonne dose de bon sens. Et de curiosité. Paul Craig Roberts, sous secrétaire du Trésor sous Reagan, semble avoir ces deux qualités puisqu’il s’est livré à une analyse implacable de ces données. Il a recensé 94 millions d’Américains exclus du marché du travail.

Les chiffres officiels seraient donc faux ?

Non, ils sont exacts, mais ils ne désignent qu’une partie de la réalité. Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et la population active. Lorsqu’un demandeur d’emploi, lassé de ses recherches, renonce à trouver un travail, il sort des statistiques. De même s’il travaille ne serait ce qu’une heure dans le mois.

Ainsi, la population active est au plus bas depuis 37 ans, et les revenus ne cessent de baisser, surtout les plus faibles. Paul Craig Roberts parle même des Etats Unis en voie de tiers mondialisation.

Et en France ?

Les chiffres de l’emploi en France sont tout aussi biaisés. Ils ne sont pourtant pas reluisants avec un taux de chômage officiel à 10,7 %. En octobre, le gouvernement s’est félicité d’annoncer « la plus forte baisse depuis huit ans », 27 000 personnes ayant quitté la catégorie A.

En fait, l’économiste Charles Sannat relève que la quasi totalité de ceux ci n’ont pas repris un emploi, mais ont rejoint d’autres catégories de chômeurs, notamment pour cause de fin de droits. Nul doute qu’avec ces artifices comptables, François Hollande parviendra à sa fameuse inversion de la courbe du chômage, condition préalable à une nouvelle candidature, en 2017.

Source

12 commentaires

  1. Posté par Jacques Pollien le

    Il s’agit de l’idéologie économique néolibérale : il faut entretenir en permanence un taux de chômage à 5% pour pouvoir disposer d’une main-d’oeuvre flexible et corvéable à merci…

  2. Posté par Dominique Marie le

    Il y a aux États-Unis 45 millions de personnes mangeant avec des tickets repas.

    Curieusement, on ne nous en parle jamais au télé journal…

    Cette photo est la plus connue de Dorothea Lange qui a photographié la misère de la Grande Dépression.

    De 1929 on se souvient des « bread lines » aux États-Unis, de la soupe populaire en Europe…

    Les États-Unis sont à l’agonie financièrement.

    Et c’est bien pour cela qu’ils ont organisé le grand « repeuplement » de l’Europe, en faisant venir des millions de nouveaux consommateurs comme marché de leur Traité Transatlantique.

    En mettant à sac notre système social pour financer et subventionner les nouveaux arrivants.

  3. Posté par Sertorius le

    « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées »
    Winston Churchill

    ‘Il-y a trois types de mensonges: des mensonges, des sales mensonges, et des statistiques.’
    Mark Twain
    Dans cet esprit, je dirais qu’il y a aussi trois types d’avocats, ‘Des avocats, de sales avocats, et des politiques.’

  4. Posté par canari le

    en France en gros 15 millions font bouffer les autres 45 millions …!!

  5. Posté par Dufour R. le

    « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées »
    Winston Churchill

  6. Posté par Myrisa Jones le

    Le mensonge, toujours le mensonge, pour dissimuler une situation catastrophique.

    La Fed de Dallas a manœuvré pour dissimuler les pertes des banques liées au secteur de l’énergie

    C’est un article exclusif de Zero Hedge, publié le 17 janvier 2016, qui annonce la nouvelle : la Fed de Dallas a suspendu en douce l’évaluation à la valeur de marché de la dette du secteur énergétique émise par les banques de l’État afin qu’elles dissimulent leurs pertes.

    Alors que le baril vient de passer en dessous de la barre des 30 $, le secteur du pétrole de schiste et de l’énergie en général marche plus que jamais sur une fine pellicule de glace. Les banques commencent déjà à provisionner des montants pour essuyer les pertes des crédits non performants du secteur énergétique mais cela risque d’être bien insuffisant. Par exemple : Wells Fargo a provisionné 118 millions alors que son portefeuille de crédits accordés à des sociétés énergétiques s’élève à 17 milliards.
    Au début de la semaine dernière, Zero Hedge avait déjà relayé la rumeur faisant état d’une réunion entre les huiles de la Fed de Dallas et des cadres supérieurs de banques texanes à Houston. Quel fut le message délivré aux banques ? De ne pas forcer les défauts des sociétés énergétiques et de favoriser plutôt le scénario de la vente des actifs.

    Désormais, le média financier iconoclaste américain pense savoir que le doute n’est plus permis alors qu’une seconde source a confirmé l’information. D’après un analyste du secteur énergétique, l’un de ses clients lui a révélé avoir été invité à un déjeuner où étaient présents des membres de la Fed de Dallas. Ceux-ci avaient déjà demandé au préalable l’accès complet à toutes les données concernant les crédits en cours pour supervision. La Fed aurait été choquée par ses découvertes du côté des chiffres non publiés. Cette réunion déjeuner a également été confirmée par les employés d’une banque d’investissement suisse renommée qui dispose d’une succursale à Houston.

    Voici ce qui s’est décidé durant cette réunion secrète…

    http://news360x.fr/la-fed-de-dallas-a-manoeuvre-pour-dissimuler-les-pertes-des-banques-liees-au-secteur-de-lenergie/

    *

  7. Posté par sophie edouard le

    Et oui ces statistiques sont là pour rassurer, comme en Suisse, depuis quelques années quand ils ont décidé qu’après 1 an de chômage c’était les services sociaux qui vous prendraient en charge, et là plus personne n’en parle du taux de personne aux sociaux, qui ne sont rien d’autre que des chômeurs en fin de droit. Mais bien entendu, si on nous disait. Dans le canton de neuchatel, 5.6 % de chomeurs et 13% à l’aide social, donc sans exagérer un total de 9% de chomage si on fait un calcul logique, mais naturellement dit comme ça c’est pas politiquement correct.

    db

  8. Posté par Burnand le

    En Suisse aussi, les gens qui sortent des statistiques de chômage ne sont plus des « sans emploi » donc on croit que l’économie se porte mieux. Quand nos dirigeants vont-ils ENFIN ENFIN interdire le recours à des étrangers pour les métiers où les suisses sont assez nombreux ( et bien moins insolents et arrogants ) ?

  9. Posté par hubert le

    Qui a inventé et propagé le travail temporaire?Les américains!
    Qui a inventé et propagé les stages?Les américains!
    Qui a inventé et est en train de propager le travail journalier?Les américains!
    Avec l’informatique,à l’heure actuelle on peut obtenir toutes les informations à la seconde près.
    On peut donc tout manipuler et mentir d’une manière fluctuente selon ses besoins.Une vérité cependant reste immuable derrière ce rideau qui est en train de se dissoudre sous l’influence de la vérité!Il y a beaucoup trop de monde pour pas assez de travail!

  10. Posté par conrad.hausmann le

    Les statistiques sont publiées pour manipuler l’opinion et rien d’autre.Churchil a dit : »Je crois seulement aux statistiques que j’ai maquillée moi-mème. »

  11. Posté par Pierre H. le

    En réalité, ce pays a plus de 20% de chômage, même près de 30%.
    5%, c’est une plaisanterie qui ne fera pas illusion longtemps ! Voilà un pays qui serait en plein essor, s’ils n’avaient pas suivis leurs oligarques pendant 70 ans !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.