18 commentaires

  1. Posté par Gaspard Vignon le

    Pour ma part, je connais énormément de secundos, et de tertios, et surement des quartos et des quintos, mais jamais je n’en ai vu un vomir sur la Suisse. En tout cas, cela pourrait être le sujet d’un vrai reportage. L’on pourrait même imaginer un sondage mené auprès des jeunes issus de l’immigration des années 60 et 70 pour savoir s’ils se sentent bien Suisse ou non.
    […]

  2. Posté par Pehem Veyh le

    @ Gaspard Vignon: vous pouvez vous gausser, il n’en reste pas moins que cette attitude anti-suisse est en nette majorité le fait de secundos et/ou de tertios. C’est assez cocasse de voir ces gens-là vomir sur le pays qui a accueilli et nourri leurs parents et leur a donné une place dans la société et dans les cercles de décisions. On le sait bien ici: chassez le naturel, il revient au galop! Quant à vos origines, même lointaines, on s’en tamponne le coquillard….

  3. Posté par Gaspard Vignon le

    Cher Burnand,
    Avez-vous des informations quant au nombre de générations pur Suisse qu’il faut posséder dans son arbre généalogique si l’on ne veut pas penser comme Somaruga ? Je n’aime pas trop ses idées sur les asiles, mes des fois j’ai des doutes, et je me demande si ce n’est pas à cause de mon arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère qui était, paraît-il, une savoyarde.
    Merci

  4. Posté par Burnand le

    Toute personne ayant de près ou de loin des origines étrangères a la même mentalité que Mme Sommaruga. Je ne connais pas ses origines mais il faudrait pouvoir justifier de 5 générations au minimum en Suisse pour avoir le droit d’être naturalisé et de faire de la politique. Sans quoi, inévitablement et on le lit dans les journaux et on l’entend à la TV, ces personnes qui sont socialistes généralement, ne prêchent que pour les étrangers et contre les Suisses.

  5. Posté par Sentinelle le

    Souvenez-vous : lors de l’assermentation du CF, elle n’arrivait pas à lever son bras… On avait compris le message ! Il faudrait faire circuler un peu cette jolie photo !

    Dans la « Weltwoche » de cette semaine, deux articles lui sont consacrés : Sicherheitsrisiko Sommaruga – sur sa politique irresponsable, le rédacteur demande également sa démission ; et après son récent voyage en Ethiopie (piège total : l’Ethiopie est l’ennemie jurée de l’Erythrée !), voyage soldé par un échec : Neofeudaler Merkel-Stil – en visitant des camps de réfugiés, elle se voit comme gardienne de la tradition humanitaire…
    Pourquoi doit-elle imiter pareillement la folie d’Angela Merkel ? Celle-ci, d’ailleurs, se voit toujours plus critiquée par plusieurs de ses ministres CDU, les rumeurs amplifient… A Berne aussi, le président du PLR a – enfin – remarqué que le chaos de l’asile augmente…

  6. Posté par alticor le

    Je parcourais les offres d’emploi du gouvernement européens,ils sont a la recherche d’une pianiste itinérante entre Bruxelles et Strasbourg pour se divertir pendant leurs ennuyeuse journée,vu l’étique probable de ces gens ils ne serait sûrement pas contre quelques menu services supplémentaires,mais tous seront probablement d’accord pour la garder au piano et rien d’autre.

  7. Posté par Jean-Luc le

    Ces milliards donnés à l’Afrique permettront d’acheter encore plus d’armes, de Mercédès et BMW, et de favoriser les dépenses somptuaires de dirigeants totalement corrompus jusqu’à la moelle. Cela dure depuis des décennies. Il est vrai que les peuples trinquent et croient au faux eldorado européen. Même dans les universités africaines, des professeurs enseignement avec sincérité la voie européenne comme celle de la réussite.

    Soyons solidaires avec ces peuples très miséreux, afin qu’ils soient considérés comme des humains dans leur pays. Y a ka ? NON, coopération directe, sur le terrain. Cela est possible. Et alors ces milliards permettront la vision d’un avenir à ces peuples au demeurant trompés, honteusement exploités. Et que les prédateurs de matières premières occidentaux passent à la Caisse.

    Le socialisme SiSo est une vague langue de bois.

  8. Posté par S. Dumont le

    Très bonne analyse merci! Madame SS est tout du portrait type d’une gauche insolente et le résultat des élections ont montré à quel point la population se réveille. Toujours impeccablement habillée, sourire de Judas aux lèvres, elle représente, la trahison, le mensonge où l’écoute des besoins de la population suisse lui est totalement indifférente. Son idéologie et son dogmatisme n’ont plus raison d’être et le consensus exigé par la gauche pour l’élection des nouveaux conseillers fédéraux n’est qu’une mascarade pour imposer leur pensée unique au nom d’une diversité nauséabonde. En plus, elle vide sans discernement les caisses de la Confédération. Elle doit s’en aller, car elle outrepasse son mandat…..

  9. Posté par aline le

    Tout à fait d’accord avec M. Windisch, mais il ne faut pas rêver, cette traitresse sera réélue. Quelle catastrophe pour notre pays. Une pianiste n’a rien à faire dans un gouvernement. Elle n’a aucune expérience et a le plus grand mépris pour la population suisse.

  10. Posté par Aude le

    Oui, je prends acte des paroles de M.Windisch…
    Pourquoi le peuple a-t-il refuseé d’élire le CF.?
    Aujourd’hui..d’aucuns s’en mordent les doigts.
    Bon…il y a toujours une possibilité..celle d’organiser une manifestation sur la Place fédérale le 9.12.15 en appelant au peuple..Pourquoi l’UDC ne prendrait pas ce risque?
    Ce CF va être élu…la population doit se sentir concernée…il en va de notre avenir proche…et à mon avis ce gouvernement à une attitude de fin de non-recevoir…
    Alors on y va à Berne le 9 décembre 2015 ? Je suis partante.
    La démocratie s’use si on n’en use….

  11. Posté par c dans l'air le

    Tout à fait d’accord avec vous M. Windisch. L’UDC devrait rapidement s’arrêter sur le(s)candidat(s) pour le 2ème siège et élaborer une stratégie pour évincer notre artiste nationale qu’est Miss SS. Son refus de prêter serment à notre pays en dit long sur sa personne. Elle est la réincarnation du chaos et au service de l’UE qui n’est autre que le diable. Jusqu’à preuve du contraire, elle n’a rien fait pour notre pays jusqu’ici, si ce n’est la dilapidation des deniers publics. Madame Sommaruga, beaucoup de nos concitoyens ont du mal à payer leurs factures et leurs impôts et vous, vous distribuez, promettez des fonds et acceptez d’accueillir des réfugiés sans distinction aucune et sans savoir si ces gens sont réellement en danger ou non dans leur pays, alors voici mes questions :
    1. Qui paie ces gens ?
    2. D’où provient cet argent que vous leur promettez, notamment les 70mios versés récemment en Afrique ?
    3. Quelle est la somme au crédit de ce compte mystérieux ?
    4. Saviez-vous qu’avec votre accueil incontrôlé, en plus de ruiner notre propre pays, vous ruinez également le leur ? Et oui, selon certains médias, il paraît que l’immigration est composée de gens extrêmement qualifiés d’où une perte de cerveaux pour le développement et transmissions du savoir dans leur pays. Et avec la situation économique actuelle où les licenciements sont légion dans notre pays, avez-vous une idée ou comment allez-vous les caser?
    5. Pouvez-vous articuler un chiffre sur les coûts réels de votre folie ?
    Une chose est sûre, ce ne sont pas les socialistes qui paieront, vu votre crédo de prendre l’argent à droite (les travailleurs) pour les distribuer à gauche (les assistés, subventionnés et autres fainéants de tout genre).

  12. Posté par Philippe le

    L’heure devient grave  » c’est ce qui est une drôle de guerre comme la période fin 1938 et 1939, le gouvernement socialiste du Front Populaire naviguait dans le mêmes eaux. a cette époque la suisse n’avait pas de socialistes au CF. La préparation du gouvernement était active. Le CF actuel dort, et les médias font un travail de sape. !!! .Ce n’est pas prêt de s’arranger !!!!

  13. Posté par Le pragmatique le

    Bravo M Windisch, l’islam n’accepte pas les truies. La Suisse doit être islamo-compatible.

  14. Posté par fergile le

    Excellente intervention et félicitations.
    Tout en ne pensant pas, contrairement à vous, que SS croit « faire le bien » (je pense qu’elle « fait le mal » volontairement, étant comme vous le dites le commissaire européen de la Suisse), j’approuve votre demande et souhaite que l’UDC vous emboîte le pas.
    Ce serait en effet une tactique gagnante que de mettre l’accent sur elle plutôt que sur la supposée modération d’un candidat UDC car cela mettrait ce parti en position d’attaque plutôt que sur la défensive, tactique que vous avez visiblement parfaitement intégrée.

  15. Posté par Groudonvert le

    Il faudrait aussi un UDC aux finances. Un socialiste ne ferait que la continuité des actions néfastes de Widmer-Schlumpf.

  16. Posté par Jacques le

    Sommaruga, Taubira…. c’est du pareil au même. Ne croyons pas au Père Noêl, elle sera réélue. Quant au deuxième CF UDC, ils vont chercher à élire un mou pas trop agressif.

  17. Posté par G. Vuilliomenet le

    Oui! La SS est bel et bien un être nuisible qui devrait être écarté du CF. Les chefs de partis devraient même se poser la question de savoir si cette irresponsable au comportement criminel ne devrait pas être poursuivi pour trahison.

    Question pratique, ne devrions-nous pas, en tant que citoyens responsables, interpeller les chefs de groupes des partis pour les conjurer de ne pas reconduire la traîtresse dans sa fonction?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.